TUONS LA TYRANNOCRATIE !!!

TUONS LA TYRANNOCRATIE !!!

Oui !! je considère notre système actuel de tyrannique pour moi c’est le socle de la Ploutocratie et est différent de la Démocratie telle que définie ci-dessous…

La démocratie (du grec ancien δημοκρατία / dēmokratía, « souveraineté du peuple », de δῆμος / dêmos, « peuple » et κράτος / krátos, ‘pouvoir’, ‘souveraineté’ ou encore kratein, ‘commander’) est le régime politique dans lequel le peuple est souverain (le peuple renvoyant cependant à la notion plus restrictive de citoyens, la citoyenneté n’étant pas forcément donnée à toute la population).

De façon générale, un système est dit démocratique par opposition aux systèmes monarchiques d’une part, où le pouvoir est détenu par un seul, et d’autre part aux systèmes oligarchiques, où le pouvoir est détenu par un groupe restreint d’individus. Néanmoins, ces oppositions, héritées de la philosophie grecque (notamment de la classification d’Aristote) sont aujourd’hui équivoques de par l’existence de monarchies parlementaires. D’autre part, on peut aussi définir la démocratie par opposition à la dictature ou tyrannie, comme le propose Karl Popper, mettant ainsi l’accent sur les possibilités pour le peuple de contrôler ses dirigeants, et de les évincer sans devoir recourir à une révolution.

Mais le constat est que notre régime actuel n’est pas du tout (mais alors, pas du tout !) une démocratie. Malgré ce qu’en disent les professeurs à l’école, les manuels d’Histoire, les médias de masse et les dirigeants politiques, il est possible de soutenir que nous vivons plutôt dans une oligarchie ploutocratique et de donner une autre définition de la démocratie, qui est un régime que nous pourrions tous désirer si nous le connaissions vraiment.

Certains points me poussent à prononcer ces affirmations. Le premier point serait de se pencher un peu plus sur le suffrage Universel que l’on dit être une preuve de la Démocratie et un outil d’expression de ce dernier. Le suffrage Universel est le vote de l’ensemble des « citoyens » qui de par sa voix individuelle exprime son droit.

Dans ce système de vote on nous fait croire que c’est le peuple qui tient les cartes en main, alors que ce n’est pas le cas. Ce système est fait de telle sorte que nous élisons des personnes que l’on nous a imposées, choisies dans des parties politiques. Ces personnes ne se sont pas élues tout seul, ceux sont en effet des personnes ultras riches et influentes qui pour la plupart des cas sont affiliées a un groupe que je nomme l’Elite.  Les Elus du partie politique représentent et défendent  les intérêts de ces riches ou l’Elite et tout est masqué dans des programmes savamment élaborés pour séduire une population en quête de renouveau ou de changement…mais au final après élection c’est la désillusion du peuple, le programme tant vanté durant la campagne électorale n’est pas appliqué. Notons bien que dans la plupart des cas celui qui investit le plus dans sa campagne électorale financée par l’Elite gagne les élections.  Nous élisons nos Maîtres parmi des gens que nous n’avons pas choisi et qui vont tout décider à notre place…et nous ne pourrons rien contre eux si ce n’est d’attendre que leur mandat soit fini. On ne peut pas les révoquer…on ne pourra pas les contredire…puisqu’on leur a donné grâce au suffrage universel tout pouvoir, même un pouvoir sur nous par la manipulation. La seule issue que l’on a c’est d’attendre la fin du mandat de Jean et de le remplacer par Paul qui dans la plupart des cas ont partagé la même classe à l’école politique. Du pouvoir oligarchique découle une morale perverse justifiant le bien du fait même d’être au pouvoir ! Ceux qui n’y participent pas directement doivent alors s’y soumettre s’ils ne veulent pas être catalogués comme extrémistesou marginaux. On en revient ainsi à cette sophistique partisane et communautaire : une poignée de dirigeants s’accaparent, au nom de la compétence élitiste, un pouvoir légitimé alors par notre vote. Ils se prétendent les représentants du peuple dont ils ne partagent en définitive rien, et nomme cet abus d’autorité « démocratie » en lieu et place d’une ploutocratie chaque jour plus influente. Ici nul besoin d’imposer par la force ou de menacer par les armes : une savante propagande médiatique suffit à aliéner nos velléités citoyennes. D’où la nécessaire connivence des médias avec les pouvoirs en place pour, tout du moins, rester visibles par le plus grand nombre.

 

Un autre point est l’établissement d’une fausse constitution écrite pour ces mêmes élus et encore une fois pour les intérêts de cette Elite. Un pouvoir doit être arrêté par un pouvoir plus fort et la constitution doit et devait être ce second pouvoir craint par les autres pouvoirs, un pouvoir qui doit être au-dessus des autres pouvoirs et qui défende les intérêts du peuple. Mais hélas aujourd’hui la constitution ne vaut plus grand-chose, elle a la valeur d’un papier toilette. Souvent des changements y sont opérés par les représentants de l’Elite, vous me direz que ces lois constituant la constitution c’est nous qui les votons…Oui c’est vrai !! Mais qui les écrits ? Ce n’est pas vous et moi, on ne fait que nous proposer des lois déjà écrites, notre réponse sera juste « Oui » ou « Non » rien de plus. Et dans ce cas nous ne sommes qu’électeurs et non Citoyens. Un citoyen vote ses lois on ne lui donne pas des lois à voter  c’est-à-dire qu’un citoyen consent à obéir a des lois auxquelles il participe. Ce sont des élus qui ont écrits le gouvernement représentatif, ce sont les Elus qui ont écrits les lois qui nous contraignent à élire nos maîtres et c’est le contraire de la Démocratie… Soyons catégoriques : voter pour un représentant ou un parti ne peut être compatible avec la moindre prétention démocratique au sens radical du terme. Le nerf de la démocratie se trouve ainsi dans la résolution commune de points de vue divergents  via le débat et le dialogue entre tous, et non dans la sélection d’opinions parce que majoritairement dominantes. D’ailleurs, la majorité ne suffit pas pour valider une démocratie. Au minimum les décisions doivent être unanimes, quitte à ce qu’elles soient consensuelles. Une adhésion franche ne se fait d’ailleurs souvent qu’à ce prix. Les délibérations collectives servent ainsi à convaincre et non à imposer

 

Pourquoi continuons-nous à être des moutons au service de nos Maitres ?  Pourquoi continuons-nous encore à nourrir un capitalisme glouton ? Ce capitalisme qui ose s’appeler lui-même liberté et qui  n’est qu’une entrave au développement de l’ensemble pour privilégier une minorité dans une opulence nauséeuse.

L’Homme pour prétendre à une démocratie devrait d’abord savoir s’unir, se rassembler dans une cause non partisane ou communauté religieuse. Je parle du vrai sens de l’unification véritable pas de l’hypocrisie. Les personnes s’unissent dans les faits qu’avec les personnes qui partagent leur vison du monde et religieuse. La démocratie véritable ne pourra sortir de ce clivage. Le dialogue ne peut avoir entre différent parties politique, un Chrétien ne peut se marier avec une musulmane…c’est la même histoire depuis des années, mais eux tous prétendent à la tolérance mais crient à l’anathème dès qu’ils se rencontrent…les différences ne font-ils pas la beauté de ce monde ?  Pour que le pouvoir puisse être partagé par l’ensemble des citoyens, il doit avant tout résulter d’un débat contradictoire entre tous, d’où qu’ils viennent et quoi qu’ils fassent, du moment que cela concerne le lieu dans lequel ils vivent et travaillent. Chacun propose ou réfute une organisation en fonction de l’intérêt général…Mais n’oublions pas ceci : Toute personne établie en société est irrémédiablement corrompue à la conformité du groupe alors pourquoi en fin de compte donner le pouvoir à un peuple qui pouvant choisir d’être soumis ou d’être libre, repousse la liberté et prend le joug de l’esclavage ?

Vu le degré d’Aliénation du monde je me dis que l’homme est meilleur en esclave qu’en Individu. Parce que le système de domestication transmis dès le plus jeune âge et perpétué de génération en génération porte ces fruits…donc sans le savoir toi le lecteur tu fais partie de la masse et tu raisonnes comme la masse, tu trouves normal le système politique parce que tu fais partie intégrante de la masse, un des esclaves… Cette masse errante, inexistante par ses origines et son identité réelle, où chaque individu vient d’un horizon qui n’est semblable à celui de personne d’autre ; où chaque individu, impuissant, a dû s’entretenir dans des villes que l’Empire a bâti, toujours plus grandes, lumineuses et hautes, afin de le pousser à quitter ses terres, pour les vendre au plus offrant. Individus, masses, n’existant que pour l’Empire, et le servir.

Voici alors les droits que l’Empire a convenu à la masse ! Une administration parasitaire ; une surveillanceglobalisée ; une justice pour ceux qui résistent. Voici sa politique ; celle que l’on te vend, comme étant le pouvoir au peuple, alors qu’il te faut choisir entre les tyrans. Voici ses jeux abrutissants ; voici ses passions, faisant les passions de la masse ; masse qui conduira à d’autres passions, encore. Contemple enfin son pouvoir, à travers ces monuments de fer, et une industrialisation généralisée.

 

La Démocratie est morte depuis 200 ans, elle a fait place à la « Tyrannocratie », alors toi l’esclave quand bon Dieu briseras  tu tes chaines et enlèverais tu tes œillères ?  

 

…Monnom E Personne

  

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s